Led horticulture : caractéristiques et avantages

led horticole

L’éclairage pour l’horticulture est un marché en plein essor. L’avènement des systèmes LED a permis d’augmenter de manière exponentielle le niveau de contrôle des environnements de croissance, avec une grande précision et stabilité en termes de spectre et d’intensité, tout en réduisant les coûts énergétiques.

Modules LED pour l’horticulture

Les recherches scientifiques dans ce domaine consistent à définir et à optimiser les configurations et les performances du LED horticole. Celle permet d’obtenir d’innombrables avantages pour différentes cultures, allant de l’augmentation de la masse et du rendement. Plus précisément, les activités menant à la création de sources lumineuses spécifiques pour le secteur de l’horticulture sont les suivantes :

  • La conception et l’assemblage de modules LED personnalisés à plusieurs longueurs d’onde pour l’éclairage des exploitations horticoles
  • Conception de luminaires spéciaux et de leurs systèmes de commande et d’alimentation électrique
  • Conception d’optiques spéciales
  • Développement et optimisation de recettes d’éclairage en collaboration avec les principaux fabricants de LED.

L’utilisation de lampe horticole lors d’une culture en intérieur est obligatoire pour obtenir un bon rendement.

Les LED horticulture : une autre mesure de la lumière

Dans les applications d’éclairage traditionnelles, les lampes sont évaluées en fonction de leur flux lumineux. Pour le secteur de l’horticulture, les lumens n’ont aucune signification. Le lumen est une unité de mesure qui exprime le degré de luminosité d’une lumière donnée pour l’œil humain. Ce que l’œil humain perçoit est en grande partie sans importance lorsqu’il s’agit de fournir la bonne quantité de lumière aux plantes. Le RPA (rayonnement photosynthétiquement actif) est impliqué dans la culture. Le RPA est la zone de lumière que les plantes utilisent pour la photosynthèse. Alors que l’œil humain est plus sensible au spectre de la lumière verte, jaune et orange, les plantes utilisent plutôt le spectre bleu et rouge pour leur développement. En d’autres termes, elles n’ont pas besoin de beaucoup de lumens, mais elles ont besoin de beaucoup de lumière dans la plage RPA.

Lorsque nous mesurons la lumière, nous parlons du nombre de photons qui atteint une surface donnée pendant une période donnée. Lorsque nous parlons de la quantité de lumière qui provient du soleil chaque jour, nous parlons de moles. Lorsque nous parlons de la quantité de lumière qui sort d’une lampe, nous parlons de micromoles. La mesure de la quantité totale de lumière RPA qu’une lampe peut produire est appelée PPF (Photon Flux photosynthétique). Ces photons sont émis dans toutes les directions.

L’efficacité de l’éclairage est une mesure de la quantité de lumière produite avec une quantité d’énergie donnée. Pour l’éclairage traditionnel, elle est exprimée en lumens par watt. En horticulture, l’efficacité d’une source lumineuse ou PPE (Efficacité Photonique Photosynthétique) est le rapport entre le PPF et la puissance électrique d’entrée, mesuré en micromoles par joule.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *